L’AGEFI ACTIFS – Un nouveau notariat veut émerger

La « loi Macron » conduit aux rapprochements entre notaires, à l’interprofessionnalité et au développement du conseil.

Le changement immédiat le plus important est un nombre d’offices qui doit bientôt passer de 4.500 à environ 5.500 études. Cette nouvelle concurrence pour les notaires les contraint à innover et à développer davantage leur profil de chef d’entreprise.

Les instances représentatives appellent d’ailleurs clairement les notaires à être des entrepreneurs. Ainsi, des notaires ont pu suivre un cycle de formation créé par HEC Paris, en partenariat avec la Chambre des notaires de Paris, intitulé « Ré-inventons nos offices ».

Il en va ainsi de Fabienne Magnan, notaire associé à Paris, qui a décidé d’embaucher, avec un autre office notarial, un responsable marketing et commercial. « Notre objectif est une plus grande digitalisation de la relation-clientèle, pour ainsi consacrer plus de temps à l’humain et moins à l’administratif », explique Fabienne Magnan.

Autre initiative, le Conseil supérieur du notariat a créé en 2015 le label « Notaire Juriste d’Entreprise » qui permet aux notaires ayant suivi une formation dédiée de créer un service de secrétariat juridique des sociétés et de conseils aux entreprises au sein des études notariales.

Pour consulter l’article complet, cliquez ici.